"; } ?>

1877-1879, la crise du 16 mai et la Constitution Grévy

Bien des moments décisifs de l’histoire constitutionnelle française ne sont accessibles que par le biais des sources secondaires. La crise du 16 mai 1877 en constitue un excellent exemple : alors que gauche et droite modérées venaient de s’entendre sur un socle constitutionnel commun, une simple crise politique fut suffisante pour provoquer à nouveau leur divorce, et faire voler en éclats le consensus initial autour des lois constitutionnelles de 1875. A l’issue du processus, la gauche triomphante imposait sa propre conception des institutions, marquée par la domination des chambres, à travers la constitution Grévy, véritable mutation du régime en dehors de toute révision formelle du texte fondateur. Les principaux débats de 1877 et 1879, qui n’ont jamais fait l’objet d’une publication, en dehors de celle du Journal officiel, sont ici reproduits. Une table chronologique des événements vient guider le lecteur tandis qu’une problématisation des enjeux de la crise est proposée dans le cadre du séminaire n°5.

Nous tenions à remercier :

- la Bibliothèque de l’Hôtel de Ville de Paris qui a mis à disposition ses exemplaires des Journaux officiels et, sans qui, nous ne pourrions présenter aux lecteurs les débats relatifs à la crise du 16 mai 1877.

- la Bibliothèque Cujas qui a effectué l’ensemble des numérisations et la préparation des OCR des débats relatifs à la crise du 16 mai 1877.


Les articles

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |


www.droitpolitique.com / Encyclopédie de droit politique
Webdesign : Abel Poucet / Création graphique : Catherine Szpira